Retour sur l’installation « Uramado », sélectionnée pour le « Design Mix by Villadalésia & Co »

Le 12 mai dernier, Villadalésia & Co conviait ses clients, prospects et amis à la 6ème édition du Design Mix by Villadalésia & Co. Un parcours d’inspiration à la découverte de 6 expositions et installations spécialement sélectionnées dans la programmation officielle du Festival du Design des D’Days. 

Retour en image sur l’une des expositions sélectionnées : «Uramado» de Julie Stephen Chheng et Thomas Pons exposé au Musée de la Chasse et de la Nature du 2 au 14 mai 2017.

Thomas Pons est dessinateur de bande dessinée, réalisateur de films d’animation et de clips vidéo. Julie Stephen Chheng développe des applications connectées et réalise des livres transmédias édités par les éditions Volumiques. Tous deux sont diplômés de l’EnsAD.

Poursuivant son partenariat avec la Villa Kujoyama, le musée présente un projet initié par Julie Stephen Chheng et Thomas Pons à la Villa en 2016.

«Uramado» signifie «fenêtre» et «verso» en japonais.

En travaillant des fenêtres en papier avec la réalité augmentée, l’exposition lance des ponts entre le réel et le virtuel avec un parcours animé par des Tanukis (animal japonais qui fait des farces aux humains), grâce à une application à télécharger. L’idée de ce projet est d’expérimenter les propriétés du digital alliant papier et numérique pour développer de nouvelles sources d’imaginaire.

paris.carpediem.uramado.muséedelachasseetdelanature

 

Retour en images sur l’expo « CAN, témoin de 250 ans d’Histoire », sélectionnée pour le « Design Mix by Villadalésia & Co »

Le 12 mai dernier, Villadalésia & Co conviait ses clients, prospects et amis à la 6ème édition du Design Mix by Villadalésia & Co. Un parcours d’inspiration à la découverte de 6 expositions et installations spécialement sélectionnées dans la programmation officielle du Festival du Design des D’Days. 

Retour en image sur l’une des expositions sélectionnées : «CAN, témoin de 250 ans d’Histoire», exposée au Musée des Arts Décoratifs du 3 au 14 mai 2017.

Une création de Florian Dach (le « technique ») et Dimitri Zephir (le « souffle narratif »), deux jeunes diplômés en design d’objets de l’EnsAD, 1er prix CINNA 2013, Talents à la carte de Maison&Objet en 2015, label Observeur du design 2017 par le VIA.

À l’image symbolique du témoin qui se transmet de main et main, «CAN» illustre la trajectoire de l’école, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. Chaque strate représente une époque-clé de son Histoire, incarnée et révélée par le choix d’une matière et d’une technique spécifiques, en regard d’une période bien particulière.

festivaldudesign.ddays.muséedesartsdécoratifs.can
festivaldudesign.ddays.muséedesartsdécoratifs.can
festivaldudesign.ddays.muséedesartsdécoratifs.can

Retour en images sur PAPIER MACHINE, sélectionné pour le « Design Mix by Villadalésia & Co »

Le 12 mai dernier, Villadalésia & Co conviait ses clients, prospects et amis à la 6ème édition du Design Mix by Villadalésia & Co. Un parcours d’inspiration à la découverte de 6 expositions et installations spécialement sélectionnées dans la programmation officielle du Festival du Design des D’Days. 

Retour en image sur l’une des expositions sélectionnées : Papier Machine, présentée au Musée des Arts Décoratifs. Une installation de Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage, formés à l’ENSCI et Audi talents awards 2016 dans la catégorie Design. 

Les objets du quotidien sont animés par des forces que nous ne comprenons pas toujours (le fonctionnement d’une onde, d’un capteur, d’un programme), des forces qui installent magie et mystère au cœur de nos appareils monolithiques. 
Alors que les découvertes sont de plus en plus complexes, les technologies se font paradoxalement de plus en plus petites et tendent à disparaître, à paraître inaccessibles et intangibles. Par l’intermédiaire du jeu, les designers invitent à questionner le monde qui nous entoure, ses mutations et leurs impacts sur nos modes de vies. Cette recherche s’incarne dans six projets développés dans le cadre du programme Audi talents awards, dont les deux  présentés au Festival du Design et sélectionnés pour le Design Mix by Villadalésia & Co.

festivaldudesign.ddays.papier-machine

«Papier Machine : le secret des boîtes noires»

Ce premier projet est composé d’un cahier rassemblant une famille de treize jouets électroniques en papier, prêts à être coupés, coloriés, pliés, assemblés ou déchirés. Sérigraphiés avec des encres aux différentes propriétés électriques, ils démontrent que, derrière la magie des machines, il y a un monde de matières, de formes, de couleurs, d’histoires, et même d’odeurs.

festivaldudesign.ddays.papier-machine

«Papier Machine: Arcade Room»

Dans ce second projet, l’électronique devient surface : quatre grands formats en papier, installés du sol au plafond, résonnent sous l’action des visiteurs.

festivaldudesign.ddays.papier-machine

John Malkovich partenaire de l’exposition Amo Il Lino

John Malkovich, cinéaste et « fashion designer », est partenaire de l’exposition AMO IL LINO qui se tient du 4 au 11 mai à Milan Via Montenapoleone.

Cet événement grand public, à mi-chemin entre une installation artistique et une exposition pédagogique, présente les étapes de la transformation du lin, son processus complexe et parfaitement maîtrisé de la plante au tissu en passant par le fil, pour finir par la mise en scène de produits finis de notre quotidien.

Scénographiée par le designer Philippe Nigro, l’exposition AMO IL LINO met en scène des matières brutes et des produits finis, et joue sur leur accumulation et leur répétition afin de mettre en évidence la beauté du lin.

L’exposition AMO IL LINO est l’étape grand public d’un plan de promotion du lin, cofinancé à parts égales par la filière Lin et l’Union Européenne, et dont le dispositif hors média, multi canal et multi cibles, on line et off line, a été défini par la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC), et produit par l’agence de communication Villadalésia & Co.

Amo Il Lino – Le lin européen s’expose à Milan du 4 au 11 mai 2017

De la Piazzetta Croce Rossa à la Piazza San Babila, la Via Montenapoleone à Milan, accueille du 4 au 11 mai 2017, pour la toute première fois un véritable champ de lin, organisé en multiples parcelles tout au long de la rue.

Cet événement grand public, à mi-chemin entre une installation artistique et une exposition pédagogique, présente les étapes de la transformation du lin, son processus complexe et parfaitement maîtrisé de la plante au tissu en passant par le fil, pour finir par la mise en scène de produits finis de notre quotidien.

Scénographiée par le designer Philippe Nigro (qui avait déjà signé l’exposition ULTRA LIN, Place des Vosges à Paris en mai-juin 2016), l’exposition AMO IL LINO met en scène des matières brutes et des produits finis, et joue sur leur accumulation et leur répétition afin de mettre en évidence la beauté du lin.

L’installation au sol est magnifiée par un spectaculaire geste graphique imaginé par Philippe Nigro, à plus de 5 mètres de hauteur, une installation inédite habillée de plus de 1 500 mètres de textiles en lin. Des lanternes, également habillées de lin sont installées au-dessus de la célèbre Piazzetta Croce Rossa.

L’exposition AMO IL LINO du 4 au 11 mai, via Montenapoleone est l’étape grand public d’un plan de promotion du lin fibre européen défini par la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC), cofinancé à parts égales par la filière Lin et l’Union Européenne, et produit par Villadalésia & Co.

Les différentes actions entreprises en Italie depuis octobre 2016, comme elles le furent en France avec ULTRA LIN, reposent sans aucun achat d’espace, sur :
• Un vecteur commercial important : un habillage de vitrines spécifique signale l’opération dans les lieux de vente partenaires de la Ville et notamment via Montenapoleone l’artère de la mode et du luxe milanais
• Solo Lino Academy : l’occasion pour les jeunes designers de demain de découvrir et d’expérimenter le lin dans tous ses aspects. Les élèves de Politecnico ont donné leur vision d’un lin, fibre verte de l’avenir, à travers différentes interprétations, et les meilleurs prototypes sont exposés dans les Box de l’exposition AMO IL LINO.
• #AmoIlLino : une synergie d’actions en relations presse et relations publiques, digitales et off line, qui s’appuient sur le site web événementiel sololino.it, un web-documentaire et une activation des communautés sur les réseaux sociaux.

L’ensemble de cette stratégie de communication hors norme et hors média, multi canal et multi cibles, on line et off line, a été défini par les équipes de la CELC, adapté et produit par Villadalésia & Co, en collaboration avec plusieurs partenaires spécialisés en relations presse, digital et éditorial, présents en France et en Italie.

Design Mix by Villadalésia & Co / A la rencontre de Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage

Villadalésia & Co organise la vendredi 12 mai 2017, la 6ème édition de « Design Mix by Villadalésia & Co », un parcours d’inspiration à la découverte d’expositions, d’installations et de lieux, spécialement sélectionnés par les experts de Villadalésia & Co dans la programmation officielle de l’édition 2017 du Festival du Design (du 2 au 14 mai dans Paris) et l’occasion de rencontres exclusives avec les artistes et designers, spécialement présents pour l’occasion.

Aujourd’hui, à la rencontre de Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage, duo lauréat Audi talents awards 2016 catégorie Design, présentés au Musée des Arts Décoratifs.

Papier-Machine @Marion-Pinaffo-et-Raphael-Pluvinage

« Les objets de notre quotidien sont animés par des forces que nous ne comprenons pas toujours (le fonctionnement d’une onde, d’un capteur, d’un programme), des forces qui installent magie et mystère au cœur de nos appareils monolithiques. Toutes ces boîtes noires s’empilent et alors que les découvertes sont de plus en plus complexes et impressionnantes, les technologies se font paradoxalement de plus en plus petites et tendent à disparaître. Aujourd’hui celles-ci nous entourent, mais semblent pourtant invisibles, inaccessibles et intangibles.

Marion Pinaffo & Raphaël Pluvinage partent à la découverte de ce monde de l’infiniment petit. Les niveaux de lectures sont multiples. Par l’intermédiaire du jeu, le duo nous invite à questionner le monde qui nous entoure, ses mutations et leurs impacts sur nos modes de vies.

Cette recherche s’incarne dans six projets développés dans le cadre du programme Audi talents awards. Les deux premiers projets seront présentés lors de l’exposition organisée au musée des Arts Décoratifs pendant les D’Days.

Papier Machine : le secret des boîtes noires
Ce premier projet est composé d’un cahier rassemblant une famille de treize jouets électroniques en papier, prêts à être coupés, coloriés, pliés, assemblés ou déchirés. Sérigraphiés avec des encres aux différentes propriétés électriques, ces jouets démontrent que derrière la magie de nos machines, se cache un monde de matières, de formes, de couleurs, d’histoires et même d’odeurs.

Papier Machine : Arcade Room
Dans ce second projet, l’électronique devient surface. Quatre grands formats en papier, installés du sol au plafond, résonnent sous l’action des visiteurs. Ces derniers se retrouvent plongés au cœur d’un monde énigmatique à actionner, ou textures graphiques et sonores se répondent. »

Article paru sur le site du Festival du Design – D’Days
Lire également l’interview de Marion Pinaffo sur le site du Festival du Design – D’Days

Papier-Machine @Marion-Pinaffo-et-Raphael-Pluvinage

 

Papier-Machine @Marion-Pinaffo-et-Raphael-Pluvinage

Best of cérémonie « Dealer Of The Year » du Groupe Renault

Le Groupe Renault avait en effet retenu à l’issue d’un appel d’offres, l’agence de communication Villadalésia & Co, pour orchestrer une soirée annuelle de remise de trophées que l’agence a su ré-enchanter en proposant un format renouvelé.

L’événement a accueilli un public international de 260 personnes provenant de 35 pays, et s’est tenu jeudi 30 mars, à Molitor, sur le Bassin d’Hiver de 33m de long, dont une partie a été recouverte pour les besoins de la mise en scène.

Villadalésia & Co avait revisité le format habituel de cette remise de trophées, mettant en scène une valorisation collective où dans le même temps, chacun se voyait célébré et honoré individuellement.

Revivez en vidéo la cérémonie et le dîner de gala …

Image de prévisualisation YouTube

 

A revoir également, le time laps du montage de l’espace scénique

Image de prévisualisation YouTube

 

Villadalésia & Co organise la 6ème édition de « Design Mix by Villadalésia & Co »

Villadalésia & Co organise la 6ème édition de « Design Mix by Villadalésia & Co« , un parcours d’inspiration à la découverte d’expositions, d’installations et de lieux, spécialement sélectionnés dans la programmation officielle de l’édition 2017 du Festival du Design.

Préparé par les experts de Villadalésia & Co avec Véronique Olivier, journaliste spécialiste du Design, « Design Mix by Villadalésia & Co » est l’occasion de rencontres exclusives avec les artistes et designers, spécialement présents pour l’occasion.

Une véritable bouffée d’air tendance et aspirationnelle !

Pour plus d’informations : Thomas FRANCOIS  – 01 49 12 17 93 – tfrancois@villadalesiaandco.com

When linen shows off in Milan with Villadalésia & Co…

Entretien avec Tatiana A. Koloboff et Mathieu Larger, Founding Partners de Villadalésia & Co

Quelle est votre vision de la communication événementielle ?

Tatiana A. Koloboff : La communication événementielle se porte bien sur un marché en pleine évolution, et les perspectives sont bonnes. En plus de nous confier des opérations ponctuelles au format très cadré, les annonceurs nous demandent de réfléchir très en amont à des stratégies globales qui requièrent des compétences variées, et dont l’implémentation nécessite de savoir fédérer des métiers très différents et des outils toujours plus innovants. Leurs demandes correspondent à ce que nous avions anticipé lorsque nous avons créé Villadalésia & Co il y a dix ans : savoir proposer une réponse stratégique globale aux problématiques de nos clients en identifiant et fédérant des talents et des métiers autour d’une réflexion et d’un projet. Notre métier va donc bien au-delà de la seule dimension événementielle.

Que représente alors pour vous aujourd’hui cette dimension événementielle ?

Mathieu Larger Un savoir-faire qui consiste à identifier et mobiliser des compétences et des talents, pour nourrir nos propositions de la valeur ajoutée et de la sensibilité de chacun d’entre eux. Notre métier c’est d’aller à la rencontre de talents évoluant dans des univers extrêmement divers et de leur proposer de travailler à nos côtés sur des problématiques de marque. Les annonceurs recherchent désormais ce savoir-faire mais mesurent rarement le temps, le nombre et la qualité des personnes que nous mobilisons.

Comment l’expliquez-vous et que préconisez-vous ?

Tatiana A. Koloboff Les annonceurs n’ont pas de visibilité sur les coulisses de notre métier. Nous devons communiquer davantage et leur expliquer le processus de création et de fabrication. Nous devons être les contributeurs actifs à l’évolution de la compréhension de nos valeurs ajoutées. Cela répondra également aux attentes de la plupart des annonceurs qui cherchent à toujours mieux mesurer la valeur de ce qu’ils achètent.

Interview réalisée par Pascale Baziller pour le numéro 258 du magazine L’Evénementiel de avril 2017